L’auteur du jour: Tchicaya U Tam’si

UTam_si

« La Force Publique est venue foutre plus de pagaille encore. Peut-être encore plus de blessés. Peut-être encore plus de morts. La Force Publique ne dispersera pas seulement les gens à coups de fusil tirés en l’air.
Car, dites-moi, qui a la poitrine à dix, vingt mètres au-dessus de ses pieds pour aller attraper si haut une décharde de plomb inopportune?
Je n’ai plus vu Ndinga. Nous courions en tous sens.
A coups de fusil, ils ont fait vider la place. Ndinga courait à côté de moi. Je courais à côté de lui. Nous nous tenions par les doigts de la main. Une bousculade nous a séparés. Il tirait un peu la patte… Il claudiquait, car une de ses chaussures n’avait plus de talon. A l’ordinaire, il marchait comme quelqu’un qui avait une hernie entre les jambes… Je me moque de lui. J’oublie la peur, je me moque de lui. J’oublie le mal qui nous menace à coups de fusil. Je me moque de lui qui traîne la patte comme quand il danse…
Puis je ne l’ai plus vu courir à côté de moi »

Extrait tiré du texte « Le bal de Ndinga » (théâtre), publié en 2011, de l’auteur congolais Tchikaya U Tam’si.

Tchicaya de son vrai nom Gérald-Félix Tchicaya est né le 25 août 1931a Mpili (République Démocratique du Congo) et est décédé le 22 avril 1988 en Normandie- France.

Ishyo Dream Team

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s