L’auteur du jour : Wilfried N’Sondé

nsonde

« Le grand Staline passait ses journées à séduire des femmes, se rendre a des rendez-vous galants, se faire inviter à diner ou déjeuner. On ne lui connaissait ni domicile, ni père, ni mère, et encore moins d’enfants. Son regard de fille faisait rapidement fondre les cœurs, quelques secondes, autant de temps qu’il lui fallait pour se transformer parfois en un monstre de colère d’une rare violence dans le poing. Avec beaucoup d’habileté, il arrivait à ruiner ses maîtresses. Non content des cadeaux qu’elles lui faisaient, il s’emparait aussi des carnets de chèques et utilisait leurs cartes de crédit.
A quoi rêvent les filles ? Stanislas ne le savait pas ! D’ailleurs il n’y pensait pas non plus ! En tout cas, il savait simplement qu’elles ne lui résistaient pas, au café, en boite de nuit, dans la rue ou le métro, partout, n’importe où ! »
Extrait tiré du livre « Le silence des esprits » de l’auteur congolais Wilfried N’Sondé. Il est né en 1969 en République Démocratique du Congo.

 le silence des esprits

Parution : Mars 2010
Editeur : Actes Sud
Langue : français
ISBN : 978-2-7427-8925-2

Ishyo Dream Team

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s