Extrait de “Parabole du failli” de Lyonel Trouillot

trouillot livre“Jusqu’à ce que le sac soit vide. Et tu l’as retourné, l’ouverture vers le sol, le secouant pour bien montrer que la distribution était finie. Des hommes, croyant qu’il s’agissait de bons d’achats, pestaient contre la discrimination.

Des centaines de pages, la plupart finissant jetées dans la boue laissée par les pluies de la veille ou dans la bouche d’égout que le ministère des Travaux publics n’a jamais pensé à fermer, dans laquelle une vieille dame était tombée un matin sans qu’aucun poète n’ait tenté d’extraire des pépites de sa misérable existence. Les fillettes et les adolescentes se précipitaient vers toi, en pensant à des tickets pour la prochaine campagne de vaccination. Les femmes âgées ne s’arrêtaient pas.”

Résumé
« Alors qu’il semble enfin devoir connaître le succès, Pedro, un jeune comédien haïtien en tournée à l’étranger, se jette du douzième étage d’un immeuble. Dans son pays natal, l’un des deux amis avec lesquels il partageait au hasard des nuits un modeste appartement aux allures de bateau-ivre tente alors, entre colère et amour, de comprendre les raisons de ce geste, au fil d’une virulente adresse au disparu, comme pour remplir de son propre cri le vide laissé par celui qui déclamait dans les rues de Port-au-Prince les vers de Baudelaire, Éluard ou Pessoa, faute de croire aux poèmes que lui-même écrivait en secret et qu’il avait rassemblés sous le titre : “Parabole du failli”.

Un homme est tombé, qui n’avait pas trouvé sa place dans le monde d’intense désamour qui peut être le nôtre : dans l’abîme que crée sa disparition s’inscrit l’échec du suicidé mais aussi de celui qui reste, avec sa douleur et ses discours impuissants.

À travers ce portrait d’un homme que le terrifiant mélange du social et de l’intime a, de l’enfance au plongeon dans le vide, transformé en plaie ouverte au point de le contraindre, pour être lui-même, à devenir tous les autres sur la scène comme dans la vie, Lyonel Trouillot, dans cette nouvelle et bouleversante “chanson du mal-aimé”, rend hommage à l’humanité du désespoir, à l’échec des mots qui voudraient le dire mais qui, même dans la langue du Poète, ne parviennent jamais à combler la faille qui sépare la lettre de la réalité de la vie. »

Date de parution: Aout 2013
Editeur: Actes Sud
Langue : français
ISBN : 978-2-330-02262-4

Ishyo Dream Team

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s