Extrait tiré du roman “Celles qui attendent” de Fatou Diome

celles-qui-attendent

 

« Les dunes de sable ne sont pas faites pour consigner la mémoire, le vent veille à effacer toute trace de pas. C’est pourtant à la dimension du trou laissé au sol qu’on mesure la taille du cocotier arraché. Apres avoir tant souhaité le départ de son fils, Bougna affrontait maintenant le vide créé par son absence. Issa ne gagnait pas de salaire fixe et n’apportait à la maison que la prise de sa pêche. Il ne possédait rien ; à son mariage, les griots n’avaient eu que la gloire de ses ancêtres à chanter. »

 

Résumé

Arame et Bougna, mères de Lamine et Issa, clandestins partis pour l’Europe, ne comptaient plus leurs printemps ; chacune était la sentinelle vouée et dévouée à la sauvegarde des siens, le pilier qui tenait la demeure sur les galeries creusées par l’absence.
Coumba et Daba, jeunes épouses des deux émigrés, humaient leurs premières roses : assoiffées d’amour, d’avenir et de modernité, elles s’étaient lancées, sans réserve, sur une piste du bonheur devenue peu à peu leur chemin de croix.

La vie n’attend pas les absents : les amours varient, les secrets de famille affleurent, les petites et grandes trahisons alimentent la chronique sociale et déterminent la nature des retrouvailles. Le visage qu’on trouve n’est pas forcément celui qu’on attendait

Date de parution : 21/08/2010
Editeur : Flammarion
Langue : français
ISBN : 9782081245631

Source : http://www.livre.fnac.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s