L’auteur du jour: Yasmina Khadra

khadra 2Naissance: 10 Janvier 1955
Pays d’origine: Algérie
Profession: écrivain

 

A propos de l’auteur
Yasmina Khadra né Mohammed Moulessehoul, est un auteur algérien à Kenadsa, dans le Sahara algérien. Son père est un officier dans l’armée. Ce dernier envoie son fils dans un lycée militaire afin de faire de lui un officier. Il fréquente des écoles militaires puis devient officier dans l’armée algérienne pendant 25ans. Il fait valoir ses droits à la retraite et quitte de l’armée algérienne en 2000 pour se consacrer à l’écriture.
« Il opte définitivement pour le pseudonyme Yasmina Khadra, qui sont les deux prénoms de son épouse. Il explique ce choix : « Mon épouse m’a soutenu et m’a permis de surmonter toutes les épreuves qui ont jalonné ma vie. En portant ses prénoms comme des lauriers, c’est ma façon de lui rester redevable. Sans elle, j’aurais abandonné. » (www.wikipedia.org)
En 2001, avec sa femme et ses trois enfants, il s’installe en France, à Aix-en-Provence, où il réside encore.

Son œuvre
« Mohammed Moulessehoul a publié six romans sous son nom de 1984 à 1989 et obtient plusieurs prix littéraires, parmi lesquels celui du Fonds international pour la promotion de la culture (de l’UNESCO) en 1993. Pour échapper au Comité de censure militaire, institué en 1988, il opte pour la clandestinité et publie son roman Le Dingue au bistouri (éditions Laphomic-Alger 1989), le premier dans la série des « Commissaire Llob ». Il écrit pendant onze ans sous différents pseudonymes et collabore à plusieurs journaux algériens et étrangers pour défendre les écrivains algériens. En 1997 parait en France, chez l’éditeur parisien Baleine, Morituri qui le révèle au grand public. »(www.wikipedia.org)
Il a publié plusieurs œuvres dont « Amen » en 1984, « La fille du pont » en 1985, « Les anges meurent de nos blessure » en 2013 et « Qu’attendent les singes » en 2014.

Pour l’ensemble de son œuvre, l’Académie française lui a décerné le Grand prix de Littérature Henri Gal, Prix de l’Institut de France 2011. Il a aussi obtenu d’autres prix dont le Prix du roman noir international pour son roman « L’Automne des chimères ».
Yasmina Khadra est traduit dans 41 pays dont : Abou Dhabi, Albanie, Algérie (en arabe pour le Maghreb) , Allemagne, Autriche, Brésil, Bulgarie, Corée, Croatie, Danemark, Estonie, États-Unis, Finlande, Grande-Bretagne , Grèce, Espagne (castillan et catalan),Hongrie, Inde, Indonésie, Islande, Italie, Israël, Japon, Liban etc…

Sources : http://www.yasmina-khadra.com
http://www.wikipedia.org

Ishyo Dream Team

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s