Extrait tiré du roman « Baho ! » de Roland Rugero

baho

”D’autres ont saisi dans le retard de la réplique de Mugabo un aveu de faiblesse. C’est connu depuis fort longtemps, quand on s’injurie en public. il ne faut jamais laisser l’autre parler seul.

Il faut oralement s’épaissir, occuper tout l’espace sonore, c’est-à-dire parler à deux. Le vaincu est en général celui qui ose donner du repos à sa langue. Il faut parler beaucoup, se moquer, prendre à partie, se lamenter, s’indigner souvent, lancer le proverbe, esquiver les questions de son vis-à vis surtout…”

Source: http://www.inspires-u.org

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s