Rencontre avec Aristide Tarnagda, dramaturge et comédien burkinabé

Littafcar

Interview d'Aristide Tarnagda par Ishyo Aristide Tarnagda à Kigali. (Janvier 2014)

“Mon écriture est un questionnement. Une invitation à la réflexion par rapport à ce que nous vivons dans notre monde.”

D’abord comédien au théâtre, Aristide Tarnagda a été révélé par les Récréâtrales 2004, Résistences Panafricaines d’écriture, de création et de diffusion théâtrales, de Ouagadougou au Burkina Faso. Il est auteur de plusieurs textes dont “Les larmes du mois d’août”, “De l’amour au cimetière”, “On ne payera pas l’oxygène”, “Exils 4”, “Les patrons, je les emmerde” ou encore “Terre rouge”. C’est dans le contexte de l’événement “Moments littéraires de l’Afrique de l’ouest” que Tarnagda était à Kigali le mois dernier et s’est entretenu avec notre équipe sur ses débuts dans le monde des arts, l’importance de la culture et la littérature en Afrique ainsi que ses projets à venir.

View original post 2,012 more words

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s