Extrait…”Incantantoire” de Raymond Chassagne

« Blues à madame

vous seriez dans mes bras l’illusoire et l’instant
sortis de toutes les langues du monde
par quoi l’homme étreint des bonheurs de faïence
qui jamais ne furent;
et s’il faut qu’amertume et douceur se confondent
au moins guérirait une blessure
ce soir-là
si vous dansiez ce blues avec moi,
madame,
le temps d’un rêve à faire »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s