Extrait “conte de l’enfance aveugle” de Jacqueline Beaugé-Rosier

  “J’ai joué du rock et des blues pour retrouver

    à vol d’oiseau le cœur nomade des enfants de nos rues désertes

    j’ai fait fi de mes angoisses pour revivre l’histoire

    d’une Terre effrayée

    j’ai dressé des haies de sagesse pour abriter

    l’eau vivace de nos fougères

    et je suis devenue la Louve Repentante

    qui ne veut plus nourrir le cauchemar bêlant

    de nos saisons honteuses qui crèvent au vent de la démence

    maintenant assise contre le pont d’un temps étrangleur

    bercé de sources perdues de chutes d’anges et de braises magiques

    mon enfance étourdie remonte l’amour patient

    qui lui parle encore de la Sauvage éphémère…”

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s