Extrait…”je vous remercie mon Dieu” de Bernard Dadié

« Je vous remercie mon Dieu

Je vous remercie mon Dieu de m’avoir créé Noir,

d’avoir fait de moi

la somme de toutes les douleurs, mis sur ma tête,

le Monde.

J’ai la livrée du Centaure

Et je porte le monde depuis le premier matin

Le blanc est une couleur de circonstance

Le noir, la couleur de tous les jours

Et je porte le Monde depuis le premier soir ».

Extrait tiré du poème “je vous remercie mon Dieu”

L’auteur du jour : Bernard Dadié

BERNARD DADIÉ

 bernard dadie

Naissance : 1916

Pays d’origine : Côte d’Ivoire

Professions : romancier, dramaturge, poète et homme politique.

 

A propos de l’auteur

Bernard Dadié de son vrai nom Bernard Binlin Dadié est né à Assinie en Côte d’Ivoire. Son père, Gabriel Binlin Dadié  est un compagnon de lutte d’Houphouët- Boigny, premier président de la Cote d’Ivoire. Il grandit et occupe plusieurs postes administratifs. Il fréquente une école catholique locale dans le Grand Bassam puis l’école William Ponty. Il travaille pour le gouvernement français à Dakar au Sénégal. En 1949, il est incarcere par l’administration coloniale. Il est inspecteur des affaires culturelles et ministre de la culture depuis 1977 jusqu’à 1986.

Son œuvre

Il commence à écrire lorsqu’il étudie à William Ponty, ou il écrit des scenarios « Assémien Déhylé » en 1936. Bernard Dédié est l’auteur des romans, théâtre, nouvelles, poésie et des essais. En 1953, il publie son premier roman « Climbié ». Il redige des chroniques, « Un Nègre à Paris » en 1959.En 1954 il rédige le roman « Afrique debout » et« Légendes Africaines » en 1973. Il écrit aussi des contes africains dont « le pagne noir ». Il reçoit le Grand Prix de Littérature d’Afrique Noire pour son œuvre « Patron de New York » en 1965 et pour « La ville ou nul ne meurt » en 1968. Son enfance marqué par la colonisation et l’influence française sont base principal de son œuvre.  Continue reading

Extrait…”Amkoullel, l’enfant peul” d’ Amadou Hampâté Bâ

l'enfant peul 

« Mon fils, je vais te donner  quelques conseils qui te seront utiles pour toute ta vie. Retiens-les bien, elle marquait chacun de ses conseils en touchant le bout d’un de ses doigts:

-N’ouvre jamais ta malle en présence de qui que ce soit. La force d’un homme vient de sa réserve ; il ne faut étaler ni sa misère ni sa fortune. Fortune exhibée appelle jaloux, quémandeurs et voleurs.

-N’envie jamais rien ni personne. Accepte ton sort avec fermeté, sois patient dans l’adversité et mesuré dans le bonheur… »

  Extrait tiré des mémoires Amkoullel, l’enfant peul  d’Amadou Hampâté Bâ.

 

L’auteur du jour : Amadou Hampaté Bâ

AMADOU HAMPATÉ BÂ

 hampate vrai

Naissance : 1900

Mort : 1991

Pays d’origine : Bandiagara (Mali actuel)

Professions : historien, écrivain, conteur et poète

 

A propos de l’auteur

Amadou Hampâté Bâ est né à Bandiagara, chef-lieu du pays Dogon et ancienne capitale de l’empire toucouleur du Macina. Il est né dans une famille peule noble. Il est adopte par le second époux de sa mère un peu avant la mort de son père. Il fréquente d’abord l’école coranique puis fréquente l’école française.

En 1915, il retourne chez sa mère à Kati où il reprend ses études. Il occupe plusieurs postes dans l’administration coloniale dans les années 1922 à 1932. Il est affecté à l’Institut Français d’Afrique Noire de Dakar en 1942. Amadou obtient une bourse d’UNESCO en 1951 et part à Paris. Il meurt en Mai 1991, à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Son œuvre

Il se consacre à une recherche de quinze ans. La recherche le conduit à rédiger sa première œuvre. Il rédige plusieurs autres œuvres dont « l’empire peul du macina » en 1955. Il écrit « l’étrange destin de Wangrin » en 1973, l’ouvrage obtient le Grand Prix Littéraire d’Afrique Noire en 1974. En 1987, il écrit les contes et récits du Mali « ce que vaut la poussière » et ses mémoires « Amkoullel, l’enfant peul » qui sera publié après sa mort. Parmi ses autres œuvres qui seront publiés après sa mort il y a « Mémoires » qui sera publié en 2012. Continue reading

Extrait … “Notre-Dame du Nil” de Scholastique Mukasonga

Notre-Dame

« – C’est ton portrait. Je l’ai fait d’après les croquis que j’avais crayonnés au pèlerinage. Et maintenant je le mets auprès de cette photo que j’ai prise à Méroé. C’est Isis, la Grande Déesse, elle déploie ses ailes pour protéger le royaume. Elle a les seins nus. Regarde bien son visage, c’est le tien, exactement le tien, on a fait ton portrait à Méroé, il y a trois mille ans. J’ai la preuve »

Extrait tiré du roman Notre-Dame du Nil de Scholastique Mukasonga.

Le livre du mois : “Notre-Dame du Nil” de Scholastique Mukasonga

Notre-Dame Auteure : Scholastique Mukasonga

Genre : Roman

Publié : Mars 2012

Maison d’édition : Continents Noirs Gallimard

ISBN : 9782070133420

Prix littéraires : Prix Renaudot 2012 et  Prix Ahmadou Kourouma 2012

Résumé

« – Oui, oui, ma reine…bien sûr tu dois rendre hommage à l’ancienne reine, à celle qui est sous la pyramide des reines Candace, et toi que j’ai vue sur la stèle à Méroé, tu vas renouer ainsi la chaîne des temps. »

Au Rwanda, un lycée de jeunes filles perché sur la crête Congo-Nil, à 2500 mètres d’altitude, près des sources du grand fleuve égyptien. Les familles espèrent que dans ce havre religieusement baptisé Notre-Dame du Nil, isolé, d’accès difficile, loin des tentations de la capitale, leurs filles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l’intérêt du lignage, tes transgressions menacent au cœur de cette puissante et belle nature où par ailleurs un rigoureux quota «ethnique» limite à 10 % le nombre des élèves tutsi. Continue reading

L’auteure du jour : Edwidge Dandicat

danticatEdwidge Danticat est née à Port-au-Prince (Haïti) le 19 janvier 1969. Quand elle a deux ans, son père émigre à New York ; deux ans après, sa femme le rejoint. Danticat et un frère restent en Haïti chez un oncle et sa femme. À 12 ans, elle rejoint ses parents à Brooklyn et s’installe dans une nouvelle langue et un nouveau pays.

Elle publie ses premiers textes dès les années de High School, dans le journal de l’école où elle termine ses études secondaires. Elle obtient un premier diplôme universitaire (B.A.) à Barnard College en lettres françaises avant de poursuivre, boursière, une maîtrise en Beaux-Arts (MFA) à Brown University. Avant même d’être terminée, sa thèse en « creative writing » est acceptée pour publication. Le texte qui en résulte –Breath, Eyes Memory (traduit en français sous le titre Le cri de l’oiseau rouge) – a autant de succès auprès des critiques que du public. L’écrivaine a 25 ans. Continue reading

L’auteur du jour : Alioune Diop

ImageNaissance: 10 janvier 1910

Mort: 2 mai 1980

Pays d’origine : Sénégal

À propos de l’auteur

Alioune Diop est né à Saint Louis au Sénégal.  Il effectue ses études primaires à Dagana et ses études secondaires à Saint Louis. Il obtient son baccalauréat classique en 1931. En 1937, il arrive en France. Il est parmi les premiers étudiants noirs à obtenir le baccalauréat et poursuit ses études universitaires à Paris.

 

Né musulman, il se convertit au catholicisme à l’âge adulte, sous le nom de Jean. Il rencontre Yande Christiane et l’épouse en 1945, ils eurent quatre enfants. Alioune Diop décède le 2 Mai 1970 à Paris, à l’âge de 70 ans. Continue reading

L’AUTEUR DU JOUR

L’AUTEUR DU JOUR : OUSMANE SEMBENE

 Ousmane Sembene's pictureNaissance : 1er Janvier 1923

 Mort : 9 Juin 2007

 Professions : écrivain, acteur, réalisateur, producteur et scénariste de cinéma

 A propos de l’auteur

 Ousmane Sembene est né à Ziguinchor au Sénégal. En 1942, il est recruté  par  l’armée française et intègre les tirailleurs sénégalais. Il découvre le cinéma et la  littérature en 1946 lorsqu’il arrive en France.

Son œuvre

Dix ans plus tard, il écrit son premier roman base sur son témoignage en tant que docker à Marseille pendant dix ans, « le Docker noir », puis part étudier le cinéma a Moscou.  En 1962, il réalise son premier court-métrage « Borom Saret »(le charretier). En 1966 il sort son premier long-métrage, qui est aussi le premier long métrage « négro-africain » du continent, intitulé « La Noire de… ». Le métrage obtient, dans la même année, le Prix Jean-Vigo. En 2004, il remporte le prix du Meilleur Film étranger avec “Faat Kiné”. Parmi ses nombreuses autres œuvres se trouve le roman « les bouts de bois de dieu » et le film « Ceddo ». 

Son action

Dans les années 1970, Ousmane se consacre  à l’envol  du Festival Fespaco dont il fut invité à la première en 1969. Le 9 novembre 2006, il reçoit à Dakar les insignes d’officier dans l’ordre de la Légion d’honneur de la République française.  A travers son œuvre, Ousmane Sembène se  penche sur l’Afrique contemporaine et l’histoire de ce continent. Il dénonce la condition des femmes en Afrique.

Il meurt à l’âge de 84 ans suite à une maladie à son domicile, le 9 juin 2007. S’il était encore en vie, Ousmane Sembène aurait fêté ses 91 ans aujourd’hui.

Une très bonne année 2014 à vous tous !